Designer une session collaborative Formation-action intra ‘Agile Tribu’

Nous organisons avec Elise Minguet, une première formation sur « Designer une session collaborative ».

Cette formation sera sur deux demie-Journée : Après-midi du 6 juin et l’après-midi du 27 juin 2018 14:00-18:00.

Description de la formation :

Ford disait : « Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite. »

Un groupe, une équipe, un collectif c’est un système vivant. Il se construit, il s’entretient, il s’anime dans un temps défini par une situation : une journée collaborative, un séminaire d’entreprise, une vie d’équipe…

L’objet de cette formation est de permettre à tout acteur du changement ayant déjà pratiqué l’accompagnement d’équipe de théoriser sa pratique et pratiquer la théorie pour mettre de la puissance dans ses interventions.

Pour quoi ?

A l’issue de la formation les participant.e.s seront capables de :

– Identifier et adresser les dynamiques d’une équipe lors d’une session collaborative, une formation-action…

– Comprendre le cycle de développement d’une équipe sur une journée, sur un projet, sur un moment de vie d’équipe

– Poser les facteurs clés de succès de leur prochaine animation

Comment ?

Le dispositif consiste en 2 demi-journées de formation-action pour un groupe de 12 personnes maximum. Le groupe se retrouvera dans les locaux d’Agile Tribu pour se former et expérimenter des situations liées à l’accompagnement d’équipe.

Pour qui ?

Le dispositif s’adresse à tout acteur du changement ayant déjà pratiqué l’accompagnement d’équipe, agile ou pas, IT ou pas…

Quoi ?

Le contenu de la formation ci-dessous se déroulera sur 2 demi-journées. Cela permettra aux participants d’expérimenter et de travailler entre les sessions.

Le programme Ici  Design de session_Agile tribu

Inscrivez vous sur YourPlan

 

Quelques mots sur Elise :

Elise a travaillé pendant plus de 10 ans dans des grandes entreprises du secteur tertiaire et public.
Tout d’abord au sein de fonctions marketing, puis elle a évolué vers un rôle de consultante en système d’information, principalement sur les processus et l’organisation.
Elle a pu ainsi monter en compétence sur l’agilité, le design thinking, l’intrapreunariat et la facilitation de sessions collaboratives.
Depuis 4 ans, Elise alterne, en intégrant l’agilité, les missions de coaching, facilitation et formation.

ScrumBan en Action

Why de l’article

Je ne trouve pas sur le web de définition du ScrumBan qui me satisfasse.

How

J’ai cherché à avoir un schéma proche des habitudes Scrum mais plus orienté ScrumBan.
Mais la littérature web ne montre que des images de board Kanban.

What
ScrumBan

 

Quelques explications :

Pour rester simple, cela représente un flux continu avec en entrée le backlog qui est entretenu par le processus ScrumBan et en sortie l’incrément qui est alimenté en continu comme en méthode Kanban.

La particularité du flux ScrumBan, quelque soit votre workflow, est que vous devez réaliser les actions en « just in time ».

Le ScrumBan est un mélange de Scrum (cérémonies et sprint) et Kanban (le flux tiré, la gestion des limites du travail en cours, du just in time ..) adapté à l’équipe et par l’équipe, dans mon cas voici la description des actions de notre flux :

  • Pas de sprint planning en début d’itération, mais des cérémonies d’affinage pour lever les loups entre analyste / dev
  • et des cérémonies d’estimation pour valider le ready d’une user story.
  • Nous avons gardé la rétrospective de fin d’itération.
  • Nous avons des rétrospectives technique.
  • La mise à disposition des US Done sont délivrées toutes les nuits, via le déploiement du ‘master‘ du gestionnaire de code source.
  • Nous avons aussi gardé le sprint review de fin d’itération pour communiquer vers les clients et sponsors les réalisations Done du Sprint.

Quand déclencher une action just in time ?

Quand une limite est atteinte ou quand le flux tiré le demande.
C’est à dire pour nous quand la limite de 3 US dans la file « A affiner » ou quand la file « Prête pour dév » est vide, alors nous déclenchons un atelier d’affinage ou d’estimation.

Un des objectifs de l’équipe et du coach est d’avoir un flux équilibré et fluide.

Vous pouvez lire le livre de Laurent Morisseau Kanban pour l’IT.

Dans mon cas, le kanban commence de la planification des prochaines études et fini à la mise en place de la feature dans le master de notre GitLab.

Vous pouvez lire l’article de Martin Fowler sur le FeatureBranch.

Je serai ravi de discuter avec vous de ce sujet à un Meetup Agile Tribu ou lors d’un BBL.

Dessine moi mon visage…

Voici l’icebreaker du Samedi à Agile Game qui a permis de faire connaissance et de rencontrer les participant.e.s. C’est un energizer que j’avais animé à Agile Pays Basque en 2017 pour lancer le forum ouvert et que j’ai co-animé avec Irène à la non-demande de notre non-organisateur préféré Alex.

Le contexte : trouver une musique sympa et faire marcher les participant.e.s dans la salle.

L’idée est de se réveiller tout doucement et d’occuper l’espace. Chaque participant garde à la main 1 feuille et un crayon/feutre.

Quand la musique s’arrête – au « TOP » de l’animateur, chacun.e recherche un.e binôme. Je demande alors à chaque binôme :

Dessine moi mes yeux.

Chacun prend le temps de regarder l’autre dans les yeux et dessine  les yeux de son partenaire. En terme d’animation, avec Irène, nous avons laissé 2 mn. On repart en musique et en marchant jusqu’au prochain ‘TOP’

Dessine moi ma bouche.

PUIS

Dessine moi mon nez.

PUIS

Dessine moi mon visage.

… et le dernier, j’ai demandé :

Dessine moi ce qu’il me manque (cheveux, casquette, barbe…)

On a affiché ensuite les trombines de tous sur le mur des célébrités.

Le matériel : (prévoir ou ne pas prévoir…) :
– 1 feuille A4 et 1 feutre/crayon par participant
– 1 playlist (5mn)

 

Des jeux pour réfléchir et conserver l’énergie

Récemment j’ai animé une formation de quatre jours de découverte de l’agilité pour un public étudiant en M2 d’une école de Marketing/Digital sur Paris. J’aime beaucoup le public étudiant car il est en règle général très ouvert à la nouveauté et prêt à expérimenter tout ce que l’on lui propose. C’est un public aussi très spontané et qui n’hésite pas à discuter des émotions qu’il ressent. La contrepartie avec ce public est qu’il descend aussi vite en énergie qu’il peut monter, et qu’au bout de quinze minutes de théorie on a souvent plus grand monde avec nous…

Afin de rendre l’expérience plus intéressante je me suis donc mis quelques contraintes pour cette formations :

  • Pas plus de quinze minutes de théorie consécutive.
  • Tout ce que l’on voie est forcément expérimenté via une simulation, un atelier.
  • A chaque démarrage ou après chaque pause on démarre par un energizer pour se mettre en mouvement, prendre de l’énergie.
  • Le groupe étant assez grand (18 élèves, ce qui n’est finalement pas énorme pour un groupe étudiant) je privilégie des ateliers nécessitant peu de préparation et de matériel.

Au final, voici la liste des activités ludiques que j’ai facilité (hors groupe de travail, moment de réflexion en groupe et ateliers sur leurs contextes). N’hésitez pas à vous en inspirer :

Lire la suite

Un bon Debrief de jeux Agile

Happy_Game

Lorsque vous jouez un jeu agile avec vos équipes :

  • ice breaker,
  • Serious Game
  • ou encore un jeu d’apprentissage

Il est préférable de  préparer, en amont, ses questions de debrief. Elles doivent suivre le cheminement intellectuel suivant pour amener les membres de l’équipe à tirer du jeu des changements concrets  :

  1. Evoquer les sentiments et les émotions pour établir un climat de confiance et les mettre en condition pour accueillir le changement (y compris dans leur corps) : qu’est-ce que vous avez ressenti durant le jeu ?
  2. Mettre au jour les difficultés rencontrées et les succès atteints : est-ce que vous avez réussi ? Quels sont les problèmes que vous avez affrontés ? Comment les avez-vous surmontés ?
  3. Pousser l’équipe à faire des analogies avec leur quotidien : est-ce que vous voyez des similitudes entre ce que vous avez vécu pendant le jeu et votre vie d’équipe ?
  4. Amener les participants à utiliser les enseignements du jeu : qu’est-ce que cela vous a donné envie de mette en oeuvre dans votre fonctionnement d’équipe ?

Afin de pousser  l’équipe à mettre en oeuvre les changements identifiés pendant le jeu, nous vous encourageons à garder une trace écrite du débrief, un simple paperboard avec les éléments clés est suffisant, et d’afficher cette trace dans un lieu de vie de l’équipe. Vous pouvez aussi donner les objets utilisés pendant le jeu. L’équipe se fera une joie de les ressortir pendant leur quotidien, ce qui facilitera l’ancrage.

Pendant le débrief, ménager des silences et créer de l’espace pour que les plus introvertis puissent également partager leurs impressions. Ne pas hésiter à gentiment proposer aux extravertis de laisser la parole aux autres. Pendant les silences, inviter du regard ceux qui n’ont pas encore parlé. Cependant, la prise de parole de tous n’est pas indispensable, d’autres occasions pourront se présenter ultérieurement. Dans le cas où, l’ensemble de l’équipe reste peu loquace, prendre 5 minutes pour que les participants écrivent leur débrief avant de partager tous ensemble.

Suite au debrief des participants, un coach partage souvent ce qu’il a perçu du jeu et du fonctionnement de l’équipe (uniquement de l’observation, effet miroir). Il peut aussi aller plus loin et proposer des parallèles avec le vécu des participants.

Co-écrit par : Loïc Delcros, Thibaut Appert, Swann Bouvier-Muller, Yannick AMEUR, Arnaud Gonzales

Tribu_du_20180124

Comment devenir Membre de l’Agile Tribu ?

tribu

On nous demande souvent lors de nos différentes rencontres, « comment faire partie de la Tribu ? »

Nous identifions 2 niveaux d’appartenance à la Tribu :

  1. La participants de la communauté
  2. Les membres de la Tribu, dont les visages sont affichés ici

Est considérée comme participante de la communauté toute personne qui assiste à un ou plusieurs de nos Meetups, et / ou participe sur notre groupe Slack

Il y a deux règles de base pour être membre de la Tribu :

  • Etre actif dans la Tribu depuis un an avec des contributions
  • Avoir la confiance des autres membres de la Tribu

 

Pour participer, venez à l’un de nos meetups réguliers :
meetup Agile Tribuhttps://www.meetup.com/fr-FR/AgileTribu

 

Sur le Slack :

  https://agiletribu.slack.com

 

Pourquoi s’intéresser à la permaculture ?

Permaculture Mandala

Au plus je creuse le sujet de la permaculture, au plus mon intérêt grandit et plus je découvre des passerelles pour enrichir ma façon de faire de l’agilité. Dans les articles qui suivront, je déroulerai le concept de « permagilité », une agilité durable et basée sur la philosophie et les principes de la permaculture. Mais aujourd’hui je vous propose de commencer par une petite introduction à la permaculture.

Si nous reprenons la définition de wikipedia :

la permaculture est une méthode systémique et holistique de conception d’habitats humains et de systèmes agricoles inspirée de l’écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition.

Le système agricole étant au coeur de la permaculture, allons jeter un coup d’oeil sur le monde agricole moderne.

L’agriculture intensive

Au sortir de la deuxième guerre mondiale, l’agriculture devient le secteur clé de tous les pays en reconstruction. Il faut sortir du rationnement et réussir au plus vite à nourrir les populations. Avec l’arrivée du pétrole l’agriculture connait une mutation radicale et très rapide :

  • Les paysans s’équipent de plus en plus en engins mécaniques : tracteurs, moissonneuses, pulvérisateurs…
  • Le retournement des sols s’impose comme bonne pratique
  • Avec le développement de la chimie, engrais et pesticides deviennent la norme

Les semences également sont sélectionnées pour leurs rendements et leurs uniformités au détriment de la variété.

agriculture-intensive
Source : l’agriculture paysanne expliquée aux urbains

Lire la suite

Walkingdev permagilité @Toulouse

Sur l’impulsion de Stéphane à la sortie de ma présentation permagilité faites à AgileFrance (voir slides ici) nous voici donc embarqués dans la préparation d’un walkingdev avec Claude et Fabrice.

Walkingdev?

Le pitch des walkingdev c’est « Apprendre avec ses pieds et découvrir des endroits insolites ». En pratique c’est : une journée autour d’un thème défini. Des créneaux de 45/60 minutes max alternés par un peu de marche pour passer d’un lieu à un autre. Pour ce walkingdev nous étions à Toulouse ce mercredi. Nous avions fait les repérages la veille et au final notre périple de mercredi fut celui-ci :

carteWalkingDev

Lire la suite

Permagilité : quand l’agilité rencontre la permaculture

Permaculture et agilité

Il y a quelques mois j’ai découvert avec un grand intérêt la permaculture. Pour ceux qui ne connaitrait pas du tout, la définition de wikipedia est plutôt bien :

La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles, mais cela peut être appliqué à n’importe quel système) en s’inspirant de l’écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition. Elle n’est pas une méthode figée mais un « mode d’action » qui prend en considération la biodiversité de chaque écosystème. Elle ambitionne une production agricole durable, très économe en énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail manuel et mécanique) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible.

Avec la permaculture j’ai découvert (et mon potager aussi 🙂 ) un ensemble de pratiques très intéressantes copiant et respectant la nature. J’y ai également découvert une philosophie et des principes dans lesquels je me suis retrouvé et qui peuvent se marier avec notre agilité.

Je me suis essayé à une première présentation de cette permagilité (perma pour « permanent » ie. durable) lors d’Agile France et les retours ont été très positifs. Voici le support de cette présentation :

 

Venez participer au walkingdev permagilité

Je souhaitais continuer le travail autour de la permaculture et de l’agilité et il se trouve que Claude et Fabrice ont eu la même envie. Nous nous retrouverons donc le 30 août à Toulouse pour un walkingdev sur le sujet. Si vous êtes intéressé par ce sujet n’hésitez pas à vous joindre à nous !