Walkingdev permagilité @Toulouse

Sur l’impulsion de Stéphane à la sortie de ma présentation permagilité faites à AgileFrance (voir slides ici) nous voici donc embarqués dans la préparation d’un walkingdev avec Claude et Fabrice.

Walkingdev?

Le pitch des walkingdev c’est « Apprendre avec ses pieds et découvrir des endroits insolites ». En pratique c’est : une journée autour d’un thème défini. Des créneaux de 45/60 minutes max alternés par un peu de marche pour passer d’un lieu à un autre. Pour ce walkingdev nous étions à Toulouse ce mercredi. Nous avions fait les repérages la veille et au final notre périple de mercredi fut celui-ci :

carteWalkingDev

Démarrage

A notre point de rencontre le matin nous sommes donc 8 pour démarrer par cette belle journée. Un petit checkin et nous attaquons le vif du sujet : introduction à la permaculture, ses origines puis présentation rapide des éthiques et principes.

Après cette rapide intro, nous prenons la route en direction du très beau jardin japonais :

A l’abri de notre chalet nous discutons librement de pas mal sujets :

  • Association de plantes
  • Rôle des « mauvaises herbes »
  • Phase d’observation
  • Autonomie
  • Durée de la transition
  • Pierre rabhi
  • Les colibris

Un peu de marche pour aller au point suivant et nous voilà sur la terrasse intérieure d’une grande librairie. Nous creusons lors de cet arrêt la notion d’écosystème (thème d’AgileTour Toulouse cette année). Un retour à la définition s’impose :

En écologie, un écosystème est l’ensemble formé par une association ou communauté d’êtres vivants (ou biocénose) et son environnement biologique, géologique, édaphique, hydrologique, climatique, etc. (le biotope). Les éléments constituant un écosystème développent un réseau d’échange d’énergie et de matière permettant le maintien et le développement de la vie.

Nous sommes parties sur ce thème car on dit que le but de la permaculture est de créer un écosystème (viable, durable, autorégulé). Une discussion enrichissante qui nous amène sur quelques points :

  • Les consommateurs doivent faire partie de l’écosystème
  • L’écosystème doit être autonome. Les fonctions transverses doivent donc autant que possibles devenir des activités faisant partie de l’équipe plutôt que des fonctions externes.

Claude en profite pour faire une rapide introduction à la méthode de conception OBREDIM souvent mentionné en permaculture et David nous présentent les habitats participatifs. Stéphane nous glissent quelques pistes à creuser :

Après-midi

Une pause déjeuné bien mérité s’impose. Puis nous allons au couvent des jacobins situé à proximité. Le cadre est très inspirant et Claude nous propose un petit jeu sympa :

Objectif de celui-ci : retrouver le principe de permaculture en partant du symbole :

principes-blanc.jpg

Le jeu est intéressant et amène beaucoup de question, nous nous aidons des citations associés aux principes comme par exemple : « Les fautes des pères rejailliront sur les enfants jusqu’à la septième génération » (principe 4 : Appliquer l’auto-régulation et accepter la rétroaction). Pas toujours évident 🙂

Et nous filons à notre prochain lieu, l’anartiste :

Nous profitons du cadre sympathique pour aborder le sujet : « comment la permaculture se débarrasse des éléments toxiques? ». Voici un ensemble de pistes :

  • Avoir des canards coureurs indiens 😉 (trouver le prédateur naturel, dans ce cas celui des limaces)
  • Amener de la terre pour enrichir la terre présente très pauvre
  • Nettoyer la terre polluée par les plantes
  • Mettre en place des stratégies comme le semis dans des boules d’argile pour éviter que les oiseaux ne les dévorent…

Nous en arrivons (comment, je ne sais plus 🙂 ) sur la notion de s’intéresser aux interactions et non pas aux personnes et Philippe nous amène à avoir une discussion fort intéressante sur le standup.

Cloture au jardin des plantes

Pour finir cette belle journée nous faisons une dernière escale sur la terrasse du jardin des plantes. Nous abordons le sujet « reproduire ce que fait la nature » et aboutissons notamment sur le concept de résilience.

Nicolas nous explique de quel manière il vérifie son produit (teammood) en utilisant le net promoter score. Il travaille son réseau d’ambassadeur (NPS à 9 ou 10) et les intègre vraiment dans la conception et la diffusion de son produit (on en revient à l’intégration des consommateurs dans l’écosystème). Accroitre son réseau de partenaire et un bon facteur de résistance dans le temps.

Nous arrivons également à la conclusion que toute forme de dépendance unique et un risque, comme par exemple un sponsor d’une transformation agile voire même le PDG d’une entreprise. Que ce passe-t-il lorsque celui-ci laisse sa place? La permaculture nous dit « chaque élément a plusieurs fonctions et chaque fonction est occupée par plusieurs éléments », une idée à développer pour nos prochaines intervention pour accroitre les facteurs de résilience sur le long terme.

Claude nous présente ensuite la fleur permaculturelle :

fleur-permaculture1

Nous ne sommes pas encore très sur de son objectif et de la manière de l’utiliser. En creusant dans le petit livret « L’essence de la permaculture » je trouve cette définition :

En partant de l’éthique et des principes ancrés dans la thématique cruciale des soins à la nature et à la terre, la démarche permaculturelle progresse en appliquant un par un les principes jusqu’à intégrer chacun des sept domaines qui seront vitaux pour soutenir l’humanité dans la descente énergétique.

La réflexion qui me vient est d’adapter cette fleur aux fonctions de l’entreprises en essayant itérativement de les inclure dans l’équipe : Finance et Economie serait la gestion budgétaire du produit, santé et bien être serait la fonction RH actuelle, habitat la gestion de l’environnement de travail, etc…

Et finalement la conclusion revient à Stéphane qui nous amène vers l’éthique, sujet très fort dans la permaculture mais qui est faiblement abordé par l’agilité. Il nous déniche le « Code d’éthique et déontologique de l’ingénieur logiciel« . Encore un sujet à creuser 🙂

 

 

La suite

Vous l’aurez compris ce fut une très bonne journée. Aussi bien sur le fond, car nous avons eu de super échanges, que sur la forme où le fait de nous déplacer de lieu en lieu dans le très beau cadre Toulousain fut très agréable. Un grand merci à tous les participants pour ce bon moment.

Cela me donne donc l’envie de prolonger cette aventure et faire de nouvelles rencontres dans un nouveau cadre.

Je vous propose donc de refaire une expérience similaire, mais cette fois sur Paris vers le début octobre. Si vous êtes intéressés n’hésitez pas à vous manifester !

Permagilité : quand l’agilité rencontre la permaculture

Permaculture et agilité

Il y a quelques mois j’ai découvert avec un grand intérêt la permaculture. Pour ceux qui ne connaitrait pas du tout, la définition de wikipedia est plutôt bien :

La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains et des systèmes agricoles, mais cela peut être appliqué à n’importe quel système) en s’inspirant de l’écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition. Elle n’est pas une méthode figée mais un « mode d’action » qui prend en considération la biodiversité de chaque écosystème. Elle ambitionne une production agricole durable, très économe en énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail manuel et mécanique) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible.

Avec la permaculture j’ai découvert (et mon potager aussi 🙂 ) un ensemble de pratiques très intéressantes copiant et respectant la nature. J’y ai également découvert une philosophie et des principes dans lesquels je me suis retrouvé et qui peuvent se marier avec notre agilité.

Je me suis essayé à une première présentation de cette permagilité (perma pour « permanent » ie. durable) lors d’Agile France et les retours ont été très positifs. Voici le support de cette présentation :

 

Venez participer au walkingdev permagilité

Je souhaitais continuer le travail autour de la permaculture et de l’agilité et il se trouve que Claude et Fabrice ont eu la même envie. Nous nous retrouverons donc le 30 août à Toulouse pour un walkingdev sur le sujet. Si vous êtes intéressé par ce sujet n’hésitez pas à vous joindre à nous !

Product Owner : études récurrentes, Studies Loop

Comme d’autres Product Owner, dans le monde de l’Agile, j’ai besoin de clarifier certain mode de fonctionnement.

En ce moment, je suis confronté à définir un Produit qui encapsulera et simplifiera d’autres produits. Chaque produit à intégrer se transforme donc en épic.

Donc voici le mode de fonctionnement que j’ai décidé de tester :
Je considère que chaque épic à intégrer représente une release dans ma roadmap, donc un lot fonctionnel à mettre en production en fin de release.

La Release sera composée de tout ce qui est nécessaire pour livrer l’épic : son découpage en stories fonctionnelles, mais aussi les stories techniques ou autres stories transverses nécessaires à la livraison.

Processus de l’étude de la Release commence par un Sprint 0 :

etudeproduitenboucle

Step 1 : Workshop de Définition

  • Timing : Selon l’épic, le workshop prendra entre 3h et 2j
  • Participants : les responsables et acteurs de l’épic
  • Animateur : un facilitateur externe au projet
  • Target / output / livrables :
    • Première vision de la vie actuelle de l’épic
    • Première vision de la cible intégrée et simplifiée
    • Les utilisateurs concernés par la cible : la liste avec nom prénom pour le 2.1
    • Les gains attendus pour établir la business value

Step 2.1 : Découverte des utilisateurs

  • Timing :
    • 30min à 1h par type de end-user,
    • observation de 3 à 4 actions différentes
  • Passer du temps avec les end-users :
    • Laissez-vous guider par leurs explications sur les cas d’utilisations, les besoins
  • Observez leurs manières de travailler et … trouvez le moyen de simplifier leurs actions, interactions, délais d’attentes…
  • Type de rencontre : One To One ou sur les genoux du end-user
  • Target / output / livrables :
    • Affinage de l’épic en end-user Stories dans votre Release Backlog ou Epic Backlog

Step 2.2 : Design cible

  • Timing :
    • en parallèle du Step Customer Discovery
    • cette étape continue dans les sprints de la release, car l’ergonomie, le look&feel, l’UX devront être challengés par vos équipes de réalisation, votre UX designer et par vous.
  • Réalisez vos Mockups des écrans à réaliser
  • Avec un UX (ou pas) alimentez le schéma des écrans avec les chemins d’utilisations de votre application.

Step 3 : Release Roadmap Mapping

  • Timing : 2 heures
  • Target / output / livrables
    • User Stories avec :
      • une priorité
      • une business value
      • une estimation avec vos équipes
    • Une estimation du nombre de sprint

Fin du sprint 0 :

  • Début du sprint 1 de la release
  • Début du sprint 0 de la prochaine Epic pour vous

Voila, merci pour vos commentaires, vous répétez cela en l’améliorant à chaque fois jusqu’à épuisement du Product Backlog ou de vous ;o)

Yannick AMEUR

La Tribu sera présente à Agile Pays Basque les 23 et 24 septembre 2016

piment agile

Le Pays Basque organise son 1er évènement dédié à l’agilité et au Lean Management. Il aura lieu à l’école d’ingénieur ESTIA. L’évènement est porté par une jeune association.

La Tribu a décidé de soutenir l’évènement d’une part en tant qu’orateur et d’autre part en tant que sponsor et partenaire.

 

Nous animerons un atelier Scrum façon puzzle

Venez nous retrouver à Agile Pays Basque pour redécouvrir les pratiques agiles en vous amusant 😉 L’atelier proposé est une création originale proposée par Claude Aubry.

Au cours de cette session, nous aborderons les grandes thématiques de la méthode Scrum :

  • rôles
  • artefacts
  • estimation
  • l’adaptation au changement
  • kanban

Envie de venir ?

Plus d’information sur le site : http://agile-paysbasque.fr
Suivre l’évènement sur les réseaux sociaux : Twitter : @agilepb – Facebook : Agile PaysBasque

Bilan de l’année 2015-2016

Chez AgileTribu, nous sommes de grands enfants, nous évoluons donc au rythme des périodes scolaires 😉 Juillet est donc l’occasion de faire le bilan.

Voici donc les points factuelles que nous pouvons remonter  :

Les personnes impliquées dans la tribu

La tribu n’a pour le moment pas de structure juridique, elle est composée avant tout de personnes :

Le cercle des associés :

  • Yannick
  • Nathaniel

Notre super stagiaire :

  • Axel

Des personnes qui se sont impliquées bénévolement et « durablement » :

  • Jas
  • Luc
  • Nicolas
  • Arturo
  • Alice
  • Thibaut
  • Kelly

Voici les personnes qui nous ont quittées :

  • Jas pour Singapour
  • Kelly
  • Luc

Ce que nous avons fait

  • 4 formations en relations directs et au moins 20 formations via nos partenaires
  • 15 meetups ouvert en journée ( www.meetup.com/AgileTribu/ )
  • 19 meetups ou évènements hébergés (Scrum master dojo, Faciliton, Aikido verbal, équipe Agile France, … )
  • 2 locations de notre salles rémunérées (formateurs extérieurs)
  • 5 participations à des conférences, 6 talks ou ateliers, pas de sponsoring

Nos biens communs

Nos charges

Voici nos principales sources de dépenses cette année en € soit plus de 30 000 € :

Montant Mensuel Montant unique
Charge stagiaire en alternance 554
Lego serious play 1129
Salle main d’or 1700
Electricité 44,5
Internet 37,99
Assurance 30
Mobilier 1140
Google apps 20
Dropbox enterprise 50
WordPress 25
Machine AWS tribu online 45
Domaines Gandi .com & .fr 25
Meetup 2,25
Total 2 531,49  2 269

Démarrage imminent du premier évènement de la tribu en ligne !

Vous avez massivement plébiscité le cours : Bien démarrer un produit agile – de la vision au backlog

C’est donc celui-ci que nous démarrons à partir du 1er juin !

A noter que le deuxième cours sur Scrum sera joué à une date ultérieure (nous n’avons pas encore la bande passante pour animer les deux en parallèle !) probablement vers la rentrée.

Rendez-vous donc mercredi prochain pour le démarrage de cette aventure. Si vous n’êtes pas encore inscrit, faites vite, il vous reste une semaine : Site de la tribu online.

 

Nathaniel et Yannick pour la tribu.

Démarrage de la tribu online

La tribu est heureuse de vous proposer son nouveau service de cours en ligne gratuit sur l’agilité : tribu.agiletribu.com

Nous croyons fortement qu’il existe différents types de personnalités et différentes manières d’apprendre. Fort d’une première expérience sur la création de cours en ligne en 2014, nous relançons l’expérience et cette fois nous vous le proposons gratuitement !

Chaque cours aura une durée de 4 semaines durant lesquelles nous vous proposerons du contenu (vidéos, articles, résumés), des exercices ainsi que de nombreuses ressources. La plateforme héberge également un forum de discussion qui vous permettra d’échanger à la fois sur le contenu du cours aussi bien que sur vos expérimentations.

Pour cette première session ouverte nous vous laissons choisir entre deux sujets possibles : 

C’est à vous de choisir le premier sujet que nous démarrerons. En effet, nous commencerons au premier juin le cours ayant reçu le plus d’inscription.

Nous comptons donc sur vous pour vite vous inscrire, vous avez jusqu’au premier juin au plus tard pour faire partie de cette première édition !

at-logo-lego

Agile Game France 2016 à Nailloux

La semaine dernière nous avons eu le plaisir de descendre à Nailloux (compter 30 minutes depuis Toulouse) pour participer à Agile Game France. Récit du voyage :

Pour nous, le voyage a commencé dès jeudi pour assister à la rencontre de la fédération agile. Levé à 4H30, arrivé à 6H00 à Orly, petit coup de stress pour attendre Yannick qui embarque juste avant la fermeture des portes et nous voilà parti pour trois belles journées sous le soleil du Lauragais :

Il est 9h et la fédé semble se languir de notre arrivée 😉 

Nous voici donc finalement réunis pour une super journée d’échange en compagnie de Claude, Alexandre, Romain et Johan. La fédération agile est un regroupement d’experts de l’agilité et l’objectif de cette journée est de passer un moment convivial pour échanger aussi bien sur les activités de chacun que sur des sujets pointus. J’ai eu la chance de me faire coopter par Yannick et Johan et de découvrir leur réunion, chouette !

Nous finissons tranquillement la journée vers 17H, il est temps d’accueillir les premiers arrivés et d’accompagner Claude et Ellène pour une balade autour du lac.

cdxkfcqwoaaaedu

Un bon repas, des premières rencontres passionnantes (merci Stefan pour ce chouette échange) puis au lit pour garder des forces pour la journée du lendemain.

Jeudi démarrage en fanfare

… par un IceBreaker survolté, animé par Aurélie et Axel. On y découvre 6 personnes en train de faire la patrouille de France, une équipe mimer le cycle en V en faisant l’aviron, d’autres faire du basket, du curling, …

Lire la suite

Agilité et LEGO® Serious Play®

Nous vous l’annoncions il y a quelques jours : la Tribu est certifiée LEGO® Serious Play® (LSP)

Tout au long de la formation, nous avons décelé des valeurs communes entre l’Agilité et LSP, notamment :

  • Co-construction
  • Respect de la parole de chacun
  • Émergence itérative

Les membres de la Tribu se sont donc rapidement posé la question suivante : comment utiliser au mieux LSP dans le cadre de l’Agilité ?

Aujourd’hui, l’Agilité s’appuie déjà sur les LEGO® dans le cadre d’exercices d’apprentissage :

  • Lego4Scrum qui permet de faire l’expérience concrète de la construction d’un produit à l’aide de Scrum
  • Cynefin Lego® Game qui permet d’illustrer les fonctionnements d’équipes en fonction de la complexité du contexte organisationnel

Ces exercices sont très intéressants, mais ils ne tirent pas parti du cadre LSP et ne s’appliquent pas au cœur d’un développement Agile.

Voyons ensemble quelques exemples d’utilisation de LSP dans un contexte Agile :

Lire la suite