Accompagner les product owners vers la prochaine marche

Dans ce précédent article (Devenir un meilleur Product Owner, une marche après l’autre) nous expliquions que la montée en compétence du Product Owner n’était jamais immédiate et passait par différentes étapes. Nous donnions également quelques pistes pour identifier le principal levier d’action à chaque marche.

Lorsque je démarre un coaching de Product Owner, j’ai cependant besoin de formaliser avec mon coaché les axes sur lesquels nous allons investir en premier.
Afin de rendre cette démarche vraiment efficace je demande au manager également d’être présent dans cette phase afin d’établir un contrat tripartite. Cette présence est déterminante, car d’un côté elle libère le Product Owner et lui donne toute latitude pour avancer et, d’un autre côté, elle me permet en cas de besoin de trouver un relai pour faire avancer les choses.

J’ai essayé plusieurs approches, mais la plus intéressante a été pour moi de m’appuyer sur une matrice détaillant le rôle du Product Owner afin d’ouvrir le champ des possibles. Pour définir cette matrice je me suis basé sur l’excellent article de Marty Cagan (Gourou du Product Management dans la silicon valley). Cette matrice définit le rôle du Product Owner selon 3 axes : Connaissance, Process, Compétences :

Auto-eval

Matrice disponible sur google spreadsheet.

Dans un premier temps je demandais au Product Owner de s’auto-évaluer, cependant cette étape n’apportait pas forcément grand chose (est-il plus intéressant de travailler ses faiblesses ?).
Je préfère au final juste une discussion à trois où nous définissons les axes les plus importants à travailler immédiatement. Je demande de noter de un à dix les différentes lignes par rapport à cette question : « quel est, selon vous, l’importance de travailler ceci dans l’immédiat ? ». Cette discussion à trois est très intéressante, elle permet d’aligner le Product Owner avec son manager, de prioriser l’action et elle me permet également de commencer à évangéliser sur certains sujets délaissés.

L’intérêt de cette approche est quelle engage les personnes dans le coaching car c’est elles même qui définissent les axes de travail, le coaching en est ainsi grandement facilité.

J’ai en parallèle à cette matrice commencé à travailler les 17 points qui la composent afin de donner des pistes à mes Product Owners et leur permettre de rendre ceci plus facilement activable. Ils seront abordés un par un dans une série d’articles dans les jours qui viennent.

N’hésitez pas à commenter cet article. Trouvez-vous cette approche pertinente ? Avez-vous un outil similaire ? Identifiez vous des manques ?

 

5 réflexions sur “Accompagner les product owners vers la prochaine marche

    1. Bonjour Elodie,

      Cela dépend, récemment j’ai eu un cas ou le manager était le directeur produit, un autre ou celui était un directeur de programme. Peut importe je dirai du moment que celui-ci soit en mesure d’épauler et de pousser son PO vers le haut.
      Après si le manager n’a pas assez de poids ou s’il n’a pas de légitimité la tâche est plus ardu, il faut trouver d’autres sponsors de la démarche…

      J'aime

  1. Bonjour Nathaniel,

    En coachant le PO, ne te substitues-tu pas au Scrum Master ? N’y a-t-il pas un risque de perte de légitimité du Scrum Master ?
    Si le SCrum Master n’est pas suffisamment compétent, n’est-il pas plus judicieux de coacher celui-ci en priorité ?

    J'aime

    1. Bonjour Olivier et merci pour ton commentaire.

      Je suis d’accord avec sur le fait qu’une des attributions du SM doit être de coacher le PO. Cependant, j’essaie de faire en sorte que mon action soit complémentaire et permette d’aller un cran plus loin. Ce que je peux faire qu’un SM peut en général difficilement faire (et non pas pour des raisons de compétences) c’est embarquer le manager dans la démarche, or pour moi c’est un levier d’action très puissant pour débloquer certains PO.

      De plus, sur le terrain je rencontre beaucoup de ScrumMasters issus du dev ou qui en font toujours et qui ont une affinité produit très faible. Ceux-ci apporte d’autres bonnes choses mais très peu sur la dimension coaching du PO.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s